OLIVIER MASSON DOIT-IL MOURIR ?
Création théâtrale - 2020
Texte de François Hien
Mise en scène et jeu : Estelle Clément-Bealem, Kathleen Dol, Arthur Fourcade, François Hien et Lucile Paysant
Production : Ballet Cosmique (Nicolas Ligeon)
Lumière : Nolwenn Delcamp-Rise - Scénographie : Anabel Strehaiano - Costumes : Sigolène Pétey
Production : Théâtre des Célestins, Lyon / Théâtre La Mouche, Saint-Genis-Laval
Avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de la ville de Lyon
Résidence d'écriture au Moulin du Marais, dans le cadre du dispositif ETC organisé par la Comédie Poitou-Charentes, CDN, en juin 2018.
Le dossier de production :                            Le dossier de presse :   

Alité dans un CHU, Olivier Masson vit depuis six ans dans un état végétatif. Lorsque l’équipe médicale décide d’entamer une procédure permettant de cesser de le maintenir artificiellement en vie, une guerre éclate au sein de sa famille. Son épouse, soutient cette démarche, alors que sa mère y est farouchement opposée. Jusqu’au jour où un aide-soignant tranche, mettant fin aux jours d’Olivier à l’aide d’une injection létale. C’est le procès de cet aide-soignant qui s’ouvre devant nous. Se déploie alors un drame intime, au cœur des machines juridiques, médiatiques et médicales.

Extraits de presse :

" Ce qui se joue sous nos yeux, c’est l’omniprésence d’un absent, « impossible à guérir, impossible à tuer », qui réorganise les relations entre ceux qui l’entourent et les invite - malgré lui ?- à faire l’expérience de leur liberté. "

La Croix - Mélinée Le Priol

https://www.la-croix.com/Culture/Theatre/Olivier-Masson-doit-mourir-Conflit-ethique-planches-2020-01-21-1201073134

« François Hien s'est livré à un travail documentaire très poussé pour intégrer tous les points de vue. Le texte est bien ficelé, on navigue entre les audiences au palais de justice et l'hôpital, on devine derrière un rideau le corps inerte du malade. Les blouses de médecins, les robes d'avocats s'échangent dans un ballet brillamment orchestré par les comédiens de l'Harmonie Communale, qui multiplient les rôles. Un spectacle de deux heures qui au-delà de l'euthanasie parle surtout d'amour et de dévouement. »

France Inter - Stéphane Capron

"Sous la forme d’un procès fictionnel, François Hien pose au plateau la légitimité et la complexité d’un geste d’euthanasie et vient bousculer a prioris et certitudes."

L'Humanité - Marina Da Silva

https://www.humanite.fr/penser-theatralement-la-mort-de-lautre-683549

Interview de François HIEN sur RCF :

https://rcf.fr/culture/olivier-masson-doit-il-mourir-avec-francois-hien

" Un spectacle qui se suit comme un polar, notamment grâce à une mise en scène extrêmement fluide et rythmée, à des acteurs virtuoses qui changent régulièrement de rôle et donc de posture. Quant à la fin, elle flirte avec le fantastique (peut-être trop), ouvrant des champs inexplorés. Passionnant ! "

​Arkuchi - Anne Huget

https://www.facebook.com/arkuchi/photos/a.243050119580443/565531920665593/?type=3&theater

" Que soient remerciés François Hien, Estelle Clément-Bealem, Kathleen Dol, Arthur Fourcade, Lucile Paysant, pour avoir su renouveler la possibilité qu’existe un théâtre indispensable, fait d’interrogations profondes sur des contenus sociétaux majeurs. "

Les 3 Coups - Michel Dieuaide

http://lestroiscoups.fr/olivier-masson-doit-il-mourir-de-francois-hien-les-celestins-a-lyon/

"Inspiré par la sensible et dépiteuse affaire Vincent Lambert, la dernière création de la compagnie L’Harmonie communale a l’intelligence de s’en distancer, de l’augmenter pour donner plus d’acuité aux dilemmes du réel et en révéler le potentiel théâtral. La distance voulue tient en effet moins à une pudeur – nullement absente pour autant – qu’à la révélation de ce potentiel."

I/O Gazette - Mathieu Menghini

http://www.iogazette.fr/critiques/creations/2020/fin-du-moi/

Interview de François HIEN sur Radio Canuts :

https://blogs.radiocanut.org/spectaculaire/files/2020/01/200115-spectaculaire-216-Olivier-Masson-Francois-Hien.mp3

" Devant la complexité et la multiplicité des personnages, c'est une performance d'écriture que tout apparaisse aussi clairement. Quand ce tourbillon devient trop dense, le théâtre surgit dans ce qui est l'acmé de ce travail : figurer la chambre par un simple rideau à demi ouvert et entendre l'épouse expliquer à son aimé la folie de cette situation et les passions qu'elle suscite. "

Le Petit Bulletin - NadjaPobel

http://www.petit-bulletin.fr/lyon/theatre-danse-article-66702-Camps+retranches.html

" Balloté.e.s entre réflexion et émotion, nous frissonnons, pleurons presque, tout en reconsidérant les positions tranchées que nous avions avant d’entrer en salle, et en nous posant toujours plus de questions. Si nous ne changeons pas nécessairement d’avis, nous sommes au moins plus nuancé.e.s, et nous avons appris d’Avram et de son incommensurable empathie. Olivier Masson doit-il mourir ? Nous ne le saurons jamais, tant mieux "

L'Envolée culturelle - Alice Boucherie

http://www.lenvoleeculturelle.fr/levee-de-questions/

Représentations :

14-25 janvier 2020 : 11 représentations au théâtre des Célestins, Lyon. Première.

10 mars 2020 : 2 représentations au théâtre La Mouche, Saint-Genis-Laval

9 octobre 2020 : 1 représentation au théâtre Jean-Marais, Saint-Fons

25-26 novembre 2020 : 2 représentations au Château-rouge, Annemasse.

5 au 21 mars 2021 : 15 représentation au Théâtre Gérard Philippe, Saint-Denis.

23 mars 2021 : 1 représentation au Théâtre des Collines, Annecy

26 mars 2021 : 1 représentation au Centre Culturel de La Ricamarie