ÉCHOS DE LA FABRIQUE
Fresque théâtrale
2019-2021
Production : Opéra de Lyon, Collectif X, Harmonie Communale
Avec le soutien du théâtre des Célestins (Lyon) et du théâtre de la Renaissance (Oullins)

Pilotage du projet : Marie Evreux, Karine Chièze et Julien Nini

Conception, direction artistique et écriture : François Hien

Production : Carole Villiès et Nicolas Ligeon

Collaboration à l'écriture : Arthur Fourcade

Scénographie : Anabel Strehaiano et Jérôme Cochet

Lumière et régie générale : Benoit Bregeault

Direction musicale : Martin Sève

Costumes : Sigolène Pétey

Interprètes-encadrants : Hervé Agnoux, Maud Cosset-Cheneau, Jérôme Cochet, Clémentine Desgranges, Géraldine Favre, Arthur Fourcade, François Gorrissen, Sarah Kristian, François Hien, Martin Sève, 

Flora Souchier.

27-29 mai 2021 : Trois représentations de "Echos de la Fabrique" au théâtre de la Renaissance, Oullins.

Ce projet, qui court sur les saisons 2019-2020, et 2020-2021, consiste à créer une fresque théâtrale musicale, divisée en épisodes autonomes, mais qui sera jouée dans la continuité à l'issue du processus ; le sujet en sera les révoltes des Canuts survenues à Lyon de 1831 à 1834 ; mais une histoire des Canuts réinterprétée à la lumière des problématiques du travail aujourd'hui, qu'une longue enquête participative nous aura permis de faire émerger. La série sera créée à la faveur d'ateliers menés avec plusieurs groupes d'amateurs, aux profils très divers : détenus, élèves de lycée professionnel, étrangers en processus d'insertion, comités d'entreprise, groupe d'abonnés d'un théâtre... Le travail en atelier sera hybride, combinant des temps de réflexion commune, tirant parti de la diversité des profils mobilisés, et des temps plus proprement théâtraux et musicaux. Grâce aux interventions ponctuelles d'un compositeur, chaque groupe sera aussi le lieu d'émergence d'une ou plusieurs chansons – pensées sur le modèle des chansons militantes qui ont accompagné les grands soulèvement sociaux, en France, mais adaptées à l'époque contemporaine. Chaque atelier accouchera de « son » spectacle – conçu comme un épisode de la révolte. Ce processus sera accompagné de l'organisation d'une série de conférences ouvertes à tous, portant sur la question du travail. Il sera documenté par un vidéaste, qui s'efforcera de saisir les enjeux et les rencontres traversés. Le spectacle final sera la mise en commun, en une grande fresque théâtrale, des récits et des chansons déployés en atelier. 

Plus d'infos à venir.